La maîtrise des habiletés technologiques et informationnelles des étudiants du collégial : une réalité, des ressources.

Nicole  Perreault, animatrice  (Réseau des répondantes et répondants TIC)
Vous  et moi n’avons pas un âge canonique et pourtant, quand nous étions étudiants,  aurions-nous pu imaginer l’évolution qu’ont connue la recherche de références  bibliographiques, les outils offerts pour collaborer à distance et les logiciels  à notre disposition pour analyser nos résultats et les présenter? Pour preuve,  prenez cinq petites minutes pour regarder cette capsule vidéo intitulée Information  R/Evolution.  Quand je me rappelle cette période, je me dis que nos étudiants ont une chance  inouïe de pouvoir bénéficier d’Internet et d’autres ressources technologiques,  tant au collège qu’à la maison…
Mais,  est-ce que nos jeunes profitent pleinement des ressources technologiques et  informationnelles qui sont maintenant à leur disposition dans le cadre de leurs  études? Si on se fie aux résultats d’un sondage  sur la génération C réalisé par le CEFRIO,  et bien il semble que non : même s’ils utilisent Internet plus de 20 heures en  moyenne par semaine, ils voudraient être accompagnés par leurs enseignants pour  maîtriser les outils de recherche, apprendre à questionner la validité des  sources d’information et pouvoir respecter le droit d’auteur (éviter le  plagiat…). L’enquête du CEFRIO cite même une étudiante qui dit : «On utilise  Internet dans notre vie privée, mais on ne sait pas l’utiliser à  l’école.»
Développer  les habiletés technologiques et informationnelles des étudiants du collégial :  est-ce si important?
La  réponse est… oui. Le marché du travail et les études universitaires réclament  maintenant que les étudiants maîtrisent des habiletés technologiques et  informationnelles (trouver et traiter l’information efficacement, la présenter  en respectant des normes de base comme le droit d’auteur, communiquer et  collaborer à distance). D’ailleurs, tous les programmes d’études du collégial  comportent des compétences ou des objectifs ministériels associés à ces  habiletés.
La  maîtrise des habiletés technologiques et informationnelles des étudiants dans le  monde…
Cette  nécessité n’est pas locale, elle est mondiale. C’est d’ailleurs pour cela que  l’UNESCO a mis sur pied la Chaire  UNESCO sur les technologies  de l’information,  dont un des objectifs est de favoriser l‘expansion soutenue de l’utilisation des  TIC dans l’enseignement supérieur.
De  son côté, la Commission  européenne a défini un ensemble de compétences TIC qui s’adresse aux professionnels de  l’informatique, mais aussi aux gestionnaires de ressources humaines et aux  décideurs politiques.
En  France, la maîtrise des compétences technologiques et informationnelles passe  par une certification (dans le sens d’attestation et non de diplôme) délivrée  aux étudiants des collèges, lycées et universités (voir projets B2I et C2I).
Des  projets nationaux de maîtrise de ces compétences se déroulent également en  Afrique (Tunisie),  en Australie et aux États-Unis.
…et  au Québec
Plus  près de nous, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a  récemment entériné le Plan d’action pour l’intégration des TIC à l’enseignement  collégial 2009-2012. Ce plan comporte cinq enjeux, dont celui-ci : contribuer à  l’acquisition par les élèves d’habiletés TIC et  informationnelles.
Pour soutenir cette acquisition, le réseau  collégial québécois s’est entre autres doté d’un Profil  TIC des étudiants du collégial qui décrit, dans un langage clair, les habiletés technologiques et  informationnelles à développer et le parcours à suivre pour y arriver. Le Profil  peut être utilisé dans le cadre d’une démarche d’implantation des TIC dans un  programme, une discipline ou un cours. Signalons qu’il a été approuvé par les  directions des études des cégeps et collèges publics.
Même  si l’intégration du Profil TIC des étudiants du collégial dans les programmes  n’est pas normative ou prescriptive, des collèges ont déjà amorcé des travaux  (et d’autres une réflexion) en ce sens. C’est le cas, par exemple, des cégeps et  collèges suivants : Cégep à distance, Drummondville,  François-Xavier-Garneau,  Gérald-Godin, Granby – Haute-Yamaska, Jean-de-Brébeuf, Jonquière, Lanaudière à  Joliette, à L’Assomption et à Terrebonne, Lévis-Lauzon, Marie-Victorin,  Montmorency, Notre-Dame-de-Foy, Outaouais, Rivière-du-Loup, Rosemont,  Saint-Félicien, Sainte-Foy, Shawinigan, Sherbrooke, Thetford, Vanier,  Victoriaville.
  • Le  Profil TIC des étudiants est en voie d’implantation :
    • Dans  des programmes techniques aussi variés que ceux-ci : Design d’intérieur,  Informatique, Logistique du transport, Soins infirmiers, Techniques  administratives (gestion de commerce et TCG), Techniques bureautiques,  Techniques d’éducation à l’enfance, Techniques juridiques, Techniques physiques,  Technologies de l’électronique, Tourisme, etc.;
    • Dans  les programmes préuniversitaires suivants : Arts et Lettres, Baccalauréat  international, Sciences humaines, Sciences de la nature, Sciences lettres et  arts;-
    • Un  cégep implante même le Profil dans sa Session d’accueil et  d’intégration.
  • À  Marie-Victorin, Sherbrooke, Thetford et dans d’autres collèges, on profite de la  période d’évaluation du programme ou de sa révision pour intégrer le Profil TIC  des étudiants dans les cours;
  • À  Gérald-Godin, les habiletés du Profil sont acquises dans les cours d’anglais et  d’éducation physique; Profweb a d’ailleurs publié un excellent  article sur le sujet;
  • Dans  tous les collèges où le Profil TIC des étudiants est implanté, les enseignants  sont accompagnés de leur conseiller  pédagogique TIC;
  • Dans  certains collèges, le conseiller pédagogique affecté aux programmes participe  aux travaux. Dans d’autres, des professionnels de la bibliothèque y sont aussi  associés.
Pour soutenir l’acquisition des habiletés contenues  dans le Profil TIC des étudiants, le réseau collégial a produit le site InukTIC,  qui regroupe un ensemble de ressources d’apprentissage permettant de maîtriser  les habiletés du Profil. On assiste également à l’émergence de projets de  collaboration entre le réseau collégial et le réseau universitaire afin  d’assurer un arrimage entre les habiletés technologiques et informationnelles à  maîtriser aux deux ordres d’enseignement.
Le  projet Certitude est un exemple d’une telle collaboration et c’est le Profil  TIC des étudiants du collégial qui a été retenu comme cadre de référence.
L’intégration  des TIC dans un programme, une discipline ou un cours : les ressources pour y  parvenir. Les  cégeps et collèges qui intègrent la maîtrise des habiletés technologiques et  informationnelles des étudiants dans les programmes peuvent compter sur de  nombreuses ressources.
Voici  un aperçu de celles que nous considérons particulièrement  utiles.
Le Profil TIC des étudiants du collégial
Nous l’avons vu plus haut, le réseau  collégial bénéficie du Profil  TIC des étudiants,  qui décrit, dans le détail, chacune des habiletés technologiques et  informationnelles qu’un étudiant du collégial devrait maîtriser au terme de sa  formation. Le Profil est documenté sous forme d’énoncés génériques à  l’infinitif, une formule qui s’apparente aux énoncés de compétences des  programmes d’études.
Précisons  tout de suite que le Profil TIC des étudiants ne vient pas ajouter de nouvelles  habiletés à maîtriser; il est plus que probable que vous demandiez déjà à vos  étudiants de maîtriser bon nombre des habiletés décrites dans le Profil et que  vous maîtrisiez vous-même celles-ci : effectuer  une recherche dans Internet, citer  correctement les sources, traiter  des données qualitatives ou quantitatives, rédiger et mettre  en forme un rapport de recherche, communiquer  et collaborer dans un environnement d’apprentissage comme LÉA ou DECclic.
Le  Profil TIC des étudiants, c’est un cadre de référence, un repère pourrait-on  dire, qui permet de préciser des tâches qui sont déjà demandées aux étudiants,  afin que ceux-ci puissent atteindre des standards qui correspondent aux attentes  du marché du travail et de l’université (de  Ladurantaye, 2008).
Dans  le cadre des travaux entourant l’intégration du Profil TIC des étudiants dans un  programme, une discipline ou un cours, les enseignants ont recours au Profil  pour spécifier les habiletés qui s’appliquent à leur programme, discipline ou  cours.
Guide  d’intégration du Profil TIC des étudiants du collégial dans un programme  d’études.
Pour  accompagner les intervenants impliqués dans l’implantation du Profil dans un  programme, le Réseau des répondantes et répondants TIC met à leur disposition un Guide  d’implantation.  Le guide propose une démarche séquentielle et structurée; on y trouve  :
  • Les  points à considérer au moment de l’implantation du Profil.
  • Les  rôles et responsabilités des intervenants : enseignants, conseiller pédagogique,  comité de programme, département, etc.
  • La  description des étapes du processus d’implantation  :
1. Analyse  de la situation actuelle
2. Élaboration  du Profil personnalisé en fonction du programme et du collège
3. Planification  de la mise en œuvre
4. Mise  en œuvre
5. Évaluation  de l’implantation
Les documents  et grilles à produire à chacune des étapes d’implantation.
InukTIC
Alors que le Profil TIC des étudiants du  collégial décrit les habiletés technologiques et informationnelles à développer  chez les étudiants, le site InukTIC (bilingue et gratuit) propose un ensemble de  ressources d’apprentissage (des milliers) qui permettent l’acquisition des  habiletés contenues dans le Profil. Ces ressources ont été décrites, évaluées et  classées par des enseignants et des conseillers pédagogiques du réseau  collégial.
Grâce à InukTIC, pas besoin de chercher de midi à quatorze  heures pour dénicher des ressources associées aux habiletés du Profil : tout est  là, il suffit de s’y rendre pour se familiariser minimalement avec son contenu,  puis de diriger les étudiants vers le site.
La  structure du site InukTIC est identique à celle du Profil TIC des étudiants du  collégial et cette caractéristique facilite grandement la réalisation des travaux  entourant l’intégration du Profil dans un programme, une discipline ou un cours  : il suffit de cliquer sur une habileté pour accéder aux ressources qui y sont  associées.
InukTIC  offre un ensemble de fonctionnalités qui permettent d’y avoir recours dans  différents contextes, et des avantages qui facilitent son utilisation. Par  exemple1 :
  • Après  avoir défini un Profil TIC des étudiants pour son programme, sa discipline ou  son cours (voir plus haut), il est possible d’éditer le Profil personnalisé dans  InukTIC : l’étudiant inscrit dans le site est alors dirigé vers ce  Profil;
  • L’étudiant  inscrit dans InukTIC peut se situer par rapport à la maîtrise de ses habiletés  technologiques et informationnelles, repérer ses points forts et ses points  faibles et accéder aux ressources dont il a besoin. Il peut conserver la trace  des habiletés acquises et à développer grâce à un dossier de cheminement;
Tant  les étudiants que les enseignants peuvent effectuer une recherche ponctuelle à  partir d’un moteur de recherche simple et d’un moteur de recherche avancé sans  pour autant être inscrits dans InukTIC. Par exemple, en tapant «graphique Excel»  dans le champ de recherche, on obtient ces  résultats.  Un enseignant peut donc diriger ses étudiants vers des ressources ciblées et  placer les URL des ressources dans son espace Web ou dans son plan de  cours.
Les  enseignants et autres professionnels qui souhaitent en savoir plus sur  l’utilisation d’InukTIC dans un contexte d’intégration du Profil TIC des  étudiants peuvent s’inscrire à un cours PERFORMA de 1 crédit offert par le Cégep  de Lévis-Lauzon. Le cours sera offert du 25 octobre au 26 novembre prochain.  Pour plus d’information, communiquer avec le répondant local PERFORMA de son  collège.
En  ce début d’année scolaire où les cégeps et collèges reçoivent les premières  cohortes des jeunes de la réforme du secondaire, nous sommes conviés à  participer au développement des habiletés technologiques et informationnelles de  ces étudiants, car celles-ci seront essentielles à leur adaptation à leur milieu  de vie professionnel ou universitaire. Déjà, plusieurs collèges ont amorcé des  travaux en ce sens. Nous espérons que les ressources présentées dans cet article  contribueront à encourager cette intégration au cours des prochaines années dans  tous les programmes de tous les établissements d’enseignement du réseau  collégial.
Merci  à Lucie Carle (O’Sullivan) et à Jean-Guy Fallu (Sainte-Foy) pour leurs  suggestions.

1 Pour plus de détails sur les fonctionnalités d’InukTIC et les avantages reliés à  son utilisation, les lecteurs sont invités à consulter les sources suivantes  :
Perreault,  N. (2010), InukTIC – comment ça marche – Guide d’utilisation à l’intention  des enseignants et des conseillers pédagogiques. En ligne (http://www.reptic.qc.ca/bibliotheque/activites-technopedagogiques/inuktic-comment-ca-marche-guide-dutilisation-pour-les-enseignants-et-les-conseillers-pedagogiques.html).  Consulté le 23 août 2010.
Ce  diaporama explique ce qu’est InukTIC, décrit ses forces et des moyens de  chercher des ressources. Il propose également quelques contextes d’utilisation  d’InukTIC. Consultation en ligne ou téléchargement au format PowerPoint.
Perreault,  N. (2009), «InukTIC : exploiter les TIC pour apprendre (et prévenir le  plagiat!)», Clic, avril 2009, nº 70. En ligne (http://www.reptic.qc.ca/bibliotheque/activites-technopedagogiques/inuktic-comment-ca-marche-guide-dutilisation-pour-les-enseignants-et-les-conseillers-pedagogiques.html).  Consulté le 23 août 2010.
Cet  article présente le site Web InukTIC. Il explique le fonctionnement d’InukTIC  tout en décrivant ses usages potentiels dans un programme, un cours ou un  collège. De nombreuses ressources d’InukTIC portent sur les moyens de prévenir  le plagiat scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *